Le constructeur automobile Renault mise tout sur la voiture électrique

Posted on 10. Déc, 2009 by in Actualité, Economie, Nouvelle voiture, Renault

En effet, avant 2012, quatre voitures électriques sortiront des usines de Renault :

–          la twizy

Renault Twizy

Renault Twizy

–          la Zoe

Renault Zoé

Renault Zoe

–          La Fluence

Renault Fluence

Renault Fluence

–          La Kangoo

Reault Kangoo

Reault Kangoo

L’enjeu du PDG de Renault, Carlos Gohn, est que les voitures proposées par n’émettent zéro émission de CO2 (même si comme on l’a vu au cours de mon précédent article les batteries des voitures électriques sont elles polluantes? que l’émission zéro des voitures électriques est un euphémisme). 2000 personnes travaillent sur ce projet. L’usine de batteries dédiée à ces voitures électriques sera au Japon. Sa stratégie est dans créer quatre autres dont une en France à Flins. Ainsi, ce projet représentera plus de 4 milliards d’euros d’ici 2014.

voiture_logo_renault

Depuis son arrivée, le groupe Renault Nissan n’a pas eu de chance : déficit, problème de positionnement dans le haut de gamme, problème dans les pays de Russie, manque d’opportunités en Chine et avec le moteur hybride… Tous ces problèmes, Carlos Gohn en a tiré une leçon. C’est pourquoi il mise tout sur la voiture électrique. Pour lui, ce marché représentera plus de 10% des véhicules vendus en 2020, soit un marché mondial de 6 millions de voitures.

voiture-electrique-logo

Cette stratégie est technologique et financière, mais également culturel et politique. En effet, cette stratégie est culturelle parce que Renault sera un des premiers constructeurs automobiles à sortir autant de modèle de voitures électriques. Et politique parce que Renault a demandé de l’aide provenant de nombreux pays pour le développement de cette gamme. De plus, des « deals » ont été faits avec certains gouvernements. Par exemple, l’Etat Français va octroyer plus de 300 millions d’aides à l’usine Flins pour la construction des batteries. Cette somme représente la moitié de l’investissement. Du coté américain, 1,6 milliard de dollars sera donné à Nissan pour sa future usine de batterie au Tennessee. Ainsi, Renault Nissan a donc pour objectif de vendre leurs voitures électriques au même prix que les voitures essences. Les batteries pourront être proposées en leasing pour un montant de 100 euros par mois. Ainsi, la voiture électrique devrait revenir moins chère qu’une voiture diesel qui parcourt 12 000 km par an.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

5 Comments

[…] avant tous ses concurrents  les premières voitures électriques sur le marché. Un coup dur pour Renault qui avait tout misé sur la voiture électrique. Manque de bol pour le constructeur automobile français. Enfin … Volkswagen a expliqué que […]

[…] plus d’informations concernant la gamme ZE, n’hésitez pas à lire . Post Published: 29 avril 2010 Author: Zelia Found in section: Actualité, Renault, […]

[…] la Leaf de Nissan sera vendue environ 35 000€ en France et 20 000€ pour la voiture électrique Zoé de Renault, en sachant que l’aide de l’Etat n’a pas été déduite. Le prix de la batterie est […]

[…] Fluence et Kangoo). Ce contrat correspond à la nouvelle stratégie de Renault, c’est à dire miser sur les voitures électriques. Le premier long métrage qui bénéficiera de ce contrat est Un souffle extraordinaire, […]

[…] a définit sa stratégie concernant les voitures électriques : être le premier constructeur automobile dans le secteur des voitures électriques. Il met tout en […]

Leave a reply

UA-15078247-1