Abandon de la fiscalité : quel impact sur le secteur de l’automobile ?

Posted on 26. Déc, 2009 by in Dossier

Voilà un nouveau: 5 articles complets pour comprendre le marché automobile auprès des entreprises.

Avant la crise, les constructeurs automobiles avaient pour objectif de vendre plus d’un million de véhicules aux entreprises par an. Or, depuis la crise, l’objectif a été revu à la baisse. En effet, au lieu de 4 voitures neuves sur 10 par an, les constructeurs prévoient 3 voitures neuves sur 10.

voiture-fiscalite

La demande des entreprises a également changé. Grâce ou à cause de la fiscalité, les entreprises sont plus intéressées par les véhicules qui permettent d’obtenir la fiscalité verte telle que le bonus malus ou la prime à la casse. C’est pourquoi le secteur a peur le jour où l’Etat ne la soutiendra plus fiscalement. En effet, si nous prenons l’exemple de 1997 où l’Etat avait donné une prime comprise entre 5 000 et 7 000 francs dans le but de relancer le secteur automobile. Cette réforme avait également soutenu le secteur. Cependant, le jour de son abolition, le marché avait directement reculé de 20%. Est-ce que ce phénomène risque de se reproduire dès la suppression de la prime à la casse ? Quelle serait, selon vous, l’impact de l’arrêt de la fiscalité sur le secteur automobile ? Même phénomène qu’en 1997 ? Ou la voiture électrique permettrait à elle seule à relancer un marché en berne ?

Tags: , , , ,

Leave a reply

UA-15078247-1