Le nouveau projet des voitures électriques : Autolib’

Posted on 16. Juin, 2010 by in Actualité, Citroën, Constructeur automobile français, Peugeot, PSA, Renault, Stratégie

Le 4 Juin a été la dernière date pour le dépôt des dossiers concernant les offres des entreprises sur le projet Autolib’. Autolib’ s’inspirera des Vélib’, location de vélos sur de la courte durée. Le concept est de permettre aux utilisateurs de louer une voiture électrique d’un point A jusqu’à un autre point, ce qui correspond ni plus ni moins à une révolution du marché de la location de voitures. Plusieurs statuions seront construites à cet usage. La vraie différence avec les concurrents du projet est qu’Autolib’ permet aux utilisateurs de rendre la voiture juste après son utilisation. En effet, ces derniers, tels que Mobizen, exigent des utilisateurs le retour du véhicule à l’endroit où il a été emprunté.

voiture-autolib-logo

Ce projet suscite un intérêt général de la part de différentes entreprises. Pour la SNCF et la RATP, ce projet est un moyen de proposer à leurs usagers une solution alternative ou complémentaire à leurs prestations actuelles. Pour les constructeurs automobiles, dont PSA Peugeot Citroën et Renault, l’intérêt est de mettre en place leurs technologies et leurs savoir faire sur les voitures électriques. Le projet Autolib’ sera composé 3 000 véhicules électriques ayant une autonomie de 150 à 200 km. Belle vitrine pour ces constructeurs qui vont commercialiser dans les deux ans à venir leurs voitures électriques. 1 000 stations de recharge devront être mises en place. Des places dans les parkings souterrains sont également envisagées.

voiture-rechargement-voiture-electrique

Ce projet s’inscrit également dans le projet de diminuer la pollution des villes et de respecter l’environnement. D’après Sylvain Marty, responsable du projet à la mairie de Paris, ce projet permettra de diminuer de 15 000 voitures de Paris. De plus, le coût financier entrainera peut être l’ouverture au covoiturage.

voiture-electrique-logo

Bien entendu, des contraintes existent à ce projet. Le vandalisme et le succès d’Autolib’ sont des variables qui ne peuvent pas être déterminées de manière fiable. Des problèmes similaires au Vélib’ apparaitront avec les voitures électrique telles que des stations trop « pleines » et celles qui en disposent pas. Du personnel devra être engagé pour fluidifier les bornes. Enfin, chacune des voitures sera munie d’un GPS lui permettant d’être repérée par le satellite.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Leave a reply

UA-15078247-1