Peugeot s’engage à Pikes Peak avec Sébastien Loeb et un 208 spéciale

Posted on 05. Mai, 2013 by in Constructeur automobile français, Course automobile, Peugeot, PSA, Voiture sportive

Suite à l’arrêt brutal du programme endurance l’an dernier, Peugeot fait donc son retour à la compétition, par une épreuve mythique auxquelles la marque au lion c’est déjà illustré par la passé, Pikes Peak. Pour pouvoir s’imposer, Peugeot a recourt au pilote vedette du groupe PSA, en le personne de Sébastien Loeb.

208 T16 Pikes Peak Peugeot

Peugeot 208 T16 Pikes Peak

Peugeot a donc conçu un prototype imitant la silhouette de la 208. Le châssis est tubulaire en acier et la carrosserie est en carbone. Les trains roulants et les freins carbones sont directement issus de la 908. Les jantes 18 pouces en magnésium accueillent des slicks Michelin de la dimension suivante : 31/71/18. Pour information, la montée est en asphalte depuis l’année dernière. Pour optimiser le grip, la voiture est une 4 roues motrices. Le réservoir a une capacité de 40 litres. Son poids est une véritable prouesse, 875 kg sur la balance.

208 T16 Pikes Peak Peugeot

Peugeot 208 T16 Pikes Peak

L’aérodynamique est très évoluée avec un niveau de performance situé entre le sport-proto et la F1. L’aéro devient cruciale à partir de 100 km/h. Pour plaquer le monstre au sol, la 208 est équipé d’une lame à l’avant et de l’aileron arrière de la 908 dans sa version 2m de large. Enfin la moitié de l’appui aérodynamique provient du soubassement qui se conclu par un gigantesque extracteur à l’arrière.

208 T16 Pikes Peak Peugeot

Peugeot 208 T16 Pikes Peak

Pour propulser la bête, un V6 24 soupapes à 60° et de 3,2 de cylindrée est installé en position centrale arrière. Il est équipé de 2 turbos pour pouvoir sortir une puissance de 875 ch et 90 mkg de couple. Son régime maxi est de 7800 tr/min. Ce moteur est issu du programme endurance du début des années 2000. Malgré cette débauche de puissance, celle-ci sera amputé dès le départ, car le départ est donnée 2865 m et l’arrivée est situé à 4301 m. Il faut compter une perte de 1% de puissance par centaine de mètre d’altitude pour un moteur atmosphérique. Voilà pourquoi un moteur turbo est obligatoire pour triompher. Enfin la transmission est confiée à une boîte de vitesses longitudinale à 6 rapports actionnés par les palettes au volant.

208 T16 Pikes Peak Peugeot

Peugeot 208 T16 Pikes Peak

Les performances sont tout simplement stratosphérique. Avec une vitesse maxi de 240 km/h, le 0 à 100 km/h est effectué en 1,8 s, le 0 à 200 km/h en 4,8 s et enfin le 0 à 240 km/h est effectué en 7 s.

Les partenaires du projet sont Michelin, Total et Red Bull.

Tags: , , , , , , , , , ,

Leave a reply

UA-15078247-1