Toyota Research Institute va étudier le Blockchain

Posted on 08. Juin, 2017 by in Actualité, Technologie, Toyota, Voiture autonome

Le Toyota Research Institute a annoncé qu’il va explorer le blockchain et les distributed ledgers (chaîne de blocs et registres distribués, BC/DL) pour créer un nouveau cadre susceptible d’accélérer les progrès de la conduite autonome. En collaboration avec le MIT Media Lab (MIT ML) et d’autres partenaires, TRI compte favoriser l’émergence d’un environnement numérique où les utilisateurs – professionnels comme particuliers – pourront en toute sécurité partager des données de conduite et des résultats d’essai de véhicules autonomes, mais aussi effectuer des transactions de covoiturage et d’autopartage, ou encore stocker des informations sur l’usage des véhicules susceptibles de conditionner les tarifs d’assurance.

Logo Toyota

Logo Toyota

La blockchain est une technologie de transmission d’informations vers un réseau d’ordinateurs indépendants, appelés distributed ledgers (registres distribués), qui sécurise la transaction et protège les droits d’auteur liés aux données communiquées. TRI est convaincu qu’elle peut instaurer la transparence et la confiance entre les utilisateurs, réduire le risque de fraude et diminuer – voire supprimer – les frais de transaction tels que les commissions ou suppléments appliqués par les organismes tiers.

Via une politique de logiciels à code source ouvert, TRI crée un consortium d’utilisateurs en espérant inciter d’autres constructeurs de véhicules autonomes et prestataires de solutions de mobilité à adopter plus vite la blockchain. TRI invite les partenaires actuels et futurs à s’associer au développement d’applications de la technologie BC/DL liées aux données et services automobiles.

Partenaires de TRI : BigchainDB, société berlinoise, conçoit l’infrastructure d’échange des données de conduite et des résultats d’essai de véhicules autonomes ; Oaken Innovations, basée à Dallas et Toronto, développe une application P2P (pair à pair) destinée à l’autopartage, à l’accès au véhicule et au paiement via un nouveau jeton « spécial mobilité » ; Commuterz, startup israélienne, étudie avec TRI une solution P2P de covoiturage ; à Los Angeles, Gem élabore avec Toyota Insurance Management Solutions (TIMS, coentreprise Toyota d’assurance automobile exploitant la télématique) et Aioi Nissay Dowa Insurance Services un système de primes basé sur l’usage du véhicule. Chaque partenaire est expert sur son marché ou dans son domaine de recherche.

Aux États-Unis, TRI crée en outre avec Toyota Financial Services (TFS) des outils financiers connexes.

TRI et ses partenaires ont annoncé cette nouvelle thématique de recherche à l’occasion de Consensus 2017, le sommet annuel consacré à la blockchain qui se tient actuellement à New York.

Tags: , , , , , , , , , ,

Leave a reply

UA-15078247-1