Voiture électrique : Faut-il louer ou acheter la batterie ?

Le marché des véhicules électriques a le vent en poupe depuis que la voiture électrique a été introduite comme alternative écologique aux problèmes de la pollution de l’air due à l’industrie automobile. Ne nécessitant désormais plus d’énergie fossile, le moteur d’une voiture électrique est alimenté par une batterie grâce à un convertisseur-onduleur.

Il s’agit donc de l’un des constituants les plus importantes du véhicule sans lequel celui-ci ne peut fonctionner. Mais c’est également l’une des pièces les plus onéreuses. Par conséquent, deux options sont proposées par les constructeurs : l’acheter directement avec la voiture ou la louer séparément. Il s’agit d’une décision assez difficile à prendre, qui nécessite une bonne compréhension de chaque possibilité.

L’essentiel sur les batteries de véhicules électriques

La batterie est l’un des constituants les plus chers d’un véhicule et elle représente près de 40% du prix d’achat de celui-ci. Entièrement chargée, elle confère à la voiture une autonomie moyenne de 150 à 200 kilomètres voire plus (jusqu’à 500 km) sur certains modèles plus chers. Mais cette batterie a une durée de vie se traduisant par une diminution de sa performance dans le temps. La durée de vie moyenne est estimée à 10 ans mais la multiplication de cycles de charge et de décharge ainsi que la température sont des facteurs qui la raccourcissent considérablement. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est recommandé de privilégier les charges lentes, qui prennent 12 heures de temps au détriment des charges rapides de 30 minutes. Toutefois, certains estiment qu’on a largement le temps d’user son véhicule avant de pouvoir venir à bout de la batterie.

Louer ou acheter la batterie, les deux options en détails…

Location de la batterie

location batterie voitureLouer une batterie de voiture électrique peut faire baisser le prix d’achat de cinq à dix mille euros mais implique le paiement d’un loyer de 60 à 150 euros par mois même quand la voiture n’est pas utilisée. Le paiement du loyer se fait selon la durée de la location mais aussi en fonction d’un forfait kilométrique. L’avantage est que la batterie se verra remplacée lorsque sa capacité sera diminuée jusqu’à 75-80% de sa capacité initiale. Certains services comme l’assistance en cas de panne de batterie ou de panne d’énergie ainsi que l’entretien de la batterie seront offerts au propriétaire du véhicule.

La marque Renault imposait à tous ses consommateurs, la location des batteries de véhicules électriques ce qui n’est plus le cas actuellement car comme Nissan, Peugeot ou Citroën, elle laisse désormais le choix. Différents forfaits de location sont disponibles. Par exemple : pour le contrat “Flex Z.E 40”, le loyer est de 69 euros le mois pour une distance n’excédant pas 7.500 kilomètres l’année, chaque kilomètre supplémentaire étant facturé à 0.05 euros. Le seul bémol c’est qu’il est plus difficile de vendre sur le marché de l’occasion, un véhicule avec une batterie louée qu’un véhicule avec une batterie incluse.

Achat intégral du véhicule

Acheter un véhicule électrique, batterie incluse nécessite une grosse dépense à l’achat. Certains concessionnaires tels que BMW, Volkswagen et Mercedes l’imposent à tous leurs clients, tandis que d’autres le leurs proposent simplement. En dehors de l’avantage de dispenser l’acheteur d’un loyer, cette option l’expose à acheter une nouvelle batterie lorsque l’ancienne serait endommagée à la fin de la garantie constructeur sur batterie, qui est soit exprimée en année ou en kilomètres parcourus.

Pour éviter des surprises désagréables, il faut souscrire à une assurance automobile qui devra couvrir la batterie afin de se faire assister en cas de panne ou de remplacer la batterie si elle devient défaillante.

Conclusion

Acheter sa batterie ou la louer, la question mérite d’être étudiée au vu de tout ce que le choix de l’un ou l’autre peut impliquer. Il n’y a pas une meilleure option, mais des formules adaptées à la situation de chaque consommateur. Quelle que soit la formule choisie, il faut souscrire à une structure d’assurance auto tous risques afin de pouvoir couvrir ses arrières.