Coyote : un assistant d’aide à la conduite communautaire

Posted on 29. Mar, 2012 by in Technologie

Tout commence en 2003 avec l’installation des premiers radars automatiques en France. Fabien Pierlot a donc créé COYOTE. Il lance un serveur téléphonique payant Flash info permettant aux détenteurs de prendre connaissance des radars et de communiquer sur le positionnement d’autres radars mobiles. Depuis 2005, plus d’1,5 million d’automobilistes l’utilisent. Puis, au fil du temps, les solutions Coyote sont devenues de véritables d’aide à la conduite (limitation de vitesse autorisée, accidents, informations concernant les perturbations routières, …).

logo_coyote

Puis en 2011, le comité interministériel interdit les avertisseurs. Une association, Association française des fournisseurs d’aide à la conduite (Afftac), est donc créée pour contrer cette interdiction, avec la mise en place de campagne sur le net (page facebook, site internet, …), de pétition qui collectera un million de signatures, … Un accord est conclu avec le gouvernement. Enfin, en ce début d’année, les systèmes Coyote (Coyot System) deviennent un assistant d’aide à la conduite communautaire. La différence par rapport à avant ? Les systèmes ne définissent plus un lieu précis des radars, mais une zone de dangers. Ainsi, l’automobiliste anticipe les dangers qui peuvent survenir sur la route en toute légalité.

Trois types de zones sont définis. La première est rouge avec des zones de dangers permanents (radars fixes), des zones à risques temporaires (radars mobiles, dépendantes de la signalisation de la « communauté) et des zones à risques fréquents (selon les remontées de la « communauté » lors des trois derniers mois). La deuxième est orange avec des perturbations à prévoir, telles que les accidents ou les bouchons. Enfin, la troisième est verte, signifiant que la zone est en sécurité.

Pour conclure, malgré ces changements dans ce secteur, Coyot System est resté le même. C’est-à-dire qu’il est toujours considéré comme une aide pour les automobilistes de conserver leurs points en leur prévenant les différentes zones de dangers. Tout ceci est possible et légal. Des applications sont disponibles sur Android et sur iPhone.

Tags: , , , , , , , , , ,

Leave a reply

UA-15078247-1