Toyota présente la Prius 4

Posted on 13. Oct, 2015 by in Description voiture, Nouvelle voiture, Toyota, Voiture hybride

Toyota dévoile la très attendu Prius de quatrième génération, qui compte aller plus loin encore, en se donnant notamment pour objectif d’abaisser sa consommation d’essence de 18 %. Avant son exposition au 44ème Salon de l’Automobile de Tokyo à partir du 28 octobre, Toyota révèle quelques précisions techniques supplémentaires sur cette nouvelle Prius.

Prius Toyota 2016

La Prius IV repose sur la nouvelle architecture globale TNGA (Toyota New Global Architecture), une plateforme qui permet une baisse de poids tout en offrant une plateforme au centre de gravité bas, une qualité de conduite, un confort et un silence très supérieurs ainsi que des lignes dynamisées et plus séduisantes.

La motorisation hybride est entièrement revue, avec une diminution des pertes mécaniques, en modifiant, déplaçant et allégeant des composants majeurs. Ainsi, la consommation d’essence diminue  nettement grâce à différentes modifications de la boîte-pont, du moteur thermique et de l’ensemble du système hybride. Au final, la nouvelle Prius devrait afficher une consommation et des émissions de CO2 en baisse de 18 %, le progrès le plus radical enregistré à ce jour par la Prius, toutes générations confondues. Les chiffres officiels homologués selon le cycle européen seront communiqués ultérieurement.

Prius Toyota 2016

La nouvelle Prius conserve le groupe essence 1,8 litre VVT-i qui a fait ses preuves, mais les changements apportés au moteur améliorent encore le rendement qui passe à 40 %, un record mondial et un chiffre comparable à celui d’un diesel. Les évolutions concernent principalement le double circuit de refroidissement – une première chez Toyota – qui réduit automatiquement le débit du liquide de refroidissement dans le moteur pour qu’il monte plus vite en température, et l’adoption d’une huile de faible viscosité afin de réduire les frottements entre les pièces mobiles. La consommation d’essence par temps froid diminue également grâce à un nouveau dispositif qui utilise un clapet sélecteur d’eau de refroidissement pour accélérer la montée en température du moteur thermique, tout en préservant le niveau de chauffage de l’habitacle. Enfin, deux mesures optimisent la combustion : le tourbillon renforcé à l’intérieur des cylindres, grâce à la forme nouvelle des pistons et des conduits d’admission d’air, ainsi que le volume plus important des gaz d’échappement en recirculation.

Prius Toyota 2016

Une conception revue de la boîte pont ont permis d’alléger l’ensemble. Le moteur électrique lui-même gagne considérablement en compacité, ce qui lui vaut un meilleur rapport puissance/poids. Il affiche par ailleurs des pertes mécaniques par frottements environ 20 % plus faibles que celles de la Prius III. La réduction de taille tient à la conception nouvelle du moteur électrique : la boîte-pont a pu être raccourcie en plaçant le moteur d’entraînement et le moteur électrique/générateur sur des axes différents au lieu d’un seul, comme c’était le cas auparavant. Au niveau du réducteur de régime, le train épicycloïdal a laissé place à des pignons parallèles qui réduisent encore les pertes mécaniques.

Prius Toyota 2016

L’électronique de puissance fait appel à un dispositif spécifique qui réduit les pertes d’environ 20 %. Et grâce à son moindre encombrement, elle trouve désormais place directement au-dessus de la boîte-pont.

Les batteries auxiliaires ont été déplacées du coffre vers le compartiment moteur tandis que la batterie hybride est maintenant logée sous les sièges arrière – deux mesures qui permettent à la capacité du coffre d’atteindre 502 litres. La batterie hybride est de type nickel-hydrure métallique (NiMH), considérée par Toyota comme idéale pour répondre aux attentes du marché.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Leave a reply

UA-15078247-1